Contact :

FR / ENG

Emy et sa maman à l’atelier burger

Emy et sa maman à l’atelier burger

Emy et sa maman à l’atelier burger

Si l’on devait calculer le nombre d’heures passées en cuisine, entre les petits-déjeuners, déjeuners, diners, on pourrait tous obtenir des nombres variables. Variant en effet, du temps que l’on accorde à la composition de nos plats, de leur nature, de leur complexité….. ou tout simplement du temps dont on dispose.

Cuisiner a pour toujours été et restera un plaisir. Je peux rester des heures en cuisine quand je suis très motivée. Je suis toujours en quête de nouvelles saveurs, de nouveaux plats. Les nombreux blogs, sites, appli de cuisine et autres livres de recettes me permettent d’obtenir des résultats assez satisfaisants et de régaler mes convives.

C’est au détour d’une simple navigation sur internet que je suis tombée sur cette annonce qui proposait des ateliers parent-enfant avec des menus pour le moins sympathiques et alléchants : Hello Kitty, Fast-Food revisité, Chocolats. Ça m’a immédiatement plu (en l’espace d’une seconde je me voyais déjà à Top Chef), je n’ai pas eu a convaincre Emy longtemps, elle y a tout de suite adhéré.

Un atelier culinaire parent-enfant, pourquoi ?

Convivialité : Plus question de se retrouver seules devant son plan de travail. L’atelier se déroule sous la direction de Laetitia. Nous y assistons avec une autre famille. On peut poser des questions, échanger entre nous, découvrir de nouvelles choses la variété de patate douce la plus sucrée, comment réussir faire lever une pâte à pain comme un pro. Bref ! les novices apprennent, les plus expérimentés se perfectionnent grâce aux échanges des uns et des autres.
Santé : un menu équilibré, sain et local nous est proposé de réaliser : frites de patates douces, hamburgers maison au poulet, smoothies aux fruits frais sans sucre ajouté. Voilà une bonne manière d’éduquer à la santé, en dehors de la maison !
Efficacité : Adieu fiches, tablettes ! Les indications lues sont claires et précises. Tout le monde avance pas à pas et au même rythme.
Gaieté (c’est pour la rime) : Réaliser sa pâte à la main, la voir lever, la pétrir, la déguster. Autant de petits plaisirs visuels, tactiles, olfactifs menés de bout en bout et qui resteront gravés.
Déjeuner : Sur place non, nous avons pu gouter nos réalisations à différentes étapes de la recette. Une fois nos menus préparés, nous repartons avec nos réalisations (hamburgers, frites, smoothies, et pains à hamburger). Reste plus qu’à mettre les pieds sous la table, fois arrivées !



Bilan :

• Environ 2 heures de cuisine pour 4 recettes : pain, nuggets de poulet, frites de patates douce, smoothies.
• Bon enchainement entre les recettes, pas de temps mort. La chef avait même pris de l’avance en nous préparant un pâton le temps que les nôtres lèvent.
• En bouche : rien à voir avec les chaines de Fast-Food américaines. Ne nous mentons pas, tout le monde aime y aller car au goût c’est bon ! Je l’avoue, je n’ai pas honte de le l’écrire.. Cependant, personne n’a la garantie de ce qu’il mange.. Oupss. .. Pour revenir à nos hamburgers, je n’ai même pas pu en trouver Emy a englouti les deux hamburgers. Il faut croire que cet atelier lui permis de se réconcilier avec l’huile d’olive, elle qui d’ordinaire rechigne à en manger, par contre il en faudra un second pour la patate douce.

Source : http://onvaoù.fr/?p=135

calendrier des prochains ateliers . Merci

Laisser un commentaire

logo